La Distillation du mois : le Romarin à cinéole !

La Distillation du mois : le Romarin à cinéole !

QUESTION DISTI

Lors de sa distillation, le Romarin produit la même quantité d’huile essentielle que le Lavandin :

VRAI OU FAUX ?

Voir la réponse

Côté Histoire du Romarin à Cinéole

Voici le troisième article de notre série sur les romarins. Comme les thyms, les menthes, il existe plusieurs variétés de romarin : le romarin à cinéole, le romarin à verbénone et le romarin à camphre, etc.
Si vous ne connaissez pas encore les différents thyms en voici quelques exemples : le thym linalol, le thym à thujanol, le thym à thymol.
Par ailleurs, du côté des variétés de menthes, nous vous proposons actuellement la menthe poivrée, la menthe des champs et la menthe verte.

Tout comme les thyms et les menthes, le romarin peut donc lui aussi produire différentes huiles essentielles en fonction de son profil biochimique. En effet, chacune de ses variétés produira une huile essentielle différente. Et c’est bien là que la notion de chémotype prend toute son importance.

Alors, si vous voulez en savoir plus sur le romarin verbenone et les mythes et légendes qui s’y rattachent, vous pouvez consulter l’article dédié au romarin verbenone ici.
De plus, vous pouvez aborder la notion de chémotype, vous pouvez lire l’article dédié au romarin camphré ici.

Vous vous posez des questions sur les hydrolats ? Vous pouvez en savoir plus sur le procédé de production des hydrolats et sur nos engagements à vous fournir des hydrolats de qualité ? Voici des informations supplémentaires par ici

Voici quelques informations complémentaires aux deux articles précédents.
Et oui nous n’allons pas simplement copier-coller les contenus de nos propres articles tout de même 🙂

  • Le nom «Romarin» trouve ses origines à la fois en latin «ros marinus» (rosée de mer), et en grec «rhops myrinos» (buisson aromatique).
  • Une légende rapporte que Marie qui, après avoir déposé sa cape sur un buisson de Romarin, aurait vu les fleurs de cet arbrisseau devenir bleues. C’est depuis cela que les jeunes mariés doivent porter une pièce bleue étant censée leur apporter fertilité, confiance et fidélité.
  • Et enfin, sachez qu’au Moyen-Age, cette plante entrait aussi dans la composition du fameux « vinaigre des 4 voleurs » !

Côté Distillation

En ce moment, la récolte et la distillation du romarin à cinéole bat son plein de notre côté ! Avec les aléas météos de l’automne, caler les jours de récolte nous oblige alors à faire des grands écarts dans nos emplois du temps. Que voulez-vous, ici la nature décide et nous nous plions à son bon vouloir. Et heureusement, il y a des journées comme aujourd’hui, ensoleillées malgré le froid piquant, qui nous permettent de récolter en vue des prochaines distillations.

Les parfums du romarin à cinéole sont très différents de ceux du romarin camphré. Et ils seront bientôt là, à St Just sur la plateforme de distillation à enchanter les sens des distillateurs ! Nous avons hâte !

La puissance de l’huile essentielle de romarin n’est plus à démontrer, c’est pourquoi il est important de l’utiliser avec précaution. Et si vous vous interrogez sur les différences d’utilisations avec les autres huiles essentielles de romarin, l’Aromaguide Bel air est justement en ligne pour ce type de question.

Voilà les différentes fiches que vous pouvez consulter :

🌟 la Fiche Aromaguide de l’hydrolat de romarin.

🌟 Ensuite la Fiche Aromaguide de l’huile essentielle de romarin à camphre.

🌟 Ou la Fiche Aromaguide de l’huile essentielle de romarin à cinéole,

🌟 ou la Fiche Aromaguide de l’huile essentielle de romarin à verbénone.

🌟 et enfin la Fiche Aromaguide de l’huile essentielle du fameux Romarin Bel air

Côté Boutique, vous pouvez commander directement votre flacon d’huile essentielle de Romarin à cinéole !

Côté Botanique

Son nom complet est Rosmarinus officinalis CT cineoliferum.
Cineoliferum en référence à sa richesse en 1,8-cinéole, une des molécules agissant de façon admirable sur différentes sphères du corps et de l’esprit.

De la famille des Lamiacées, tout comme la lavande, ces plantes se plaisent dans les sols calcaires plutôt que dans les sols argileux. En effet, extrêmement résistant face aux changements de température, le romarin survivra sans dommages tant aux températures négatives qu’aux pics caniculaires. Tandis que les romarins, y compris celui à cinéole, sont présents depuis des siècles dans la garrigue française, on les trouve aussi dans les paysages méditerranéens d’Italie, de Grèce, d’Espagne et même du Maroc… En conclusion, sachez que ce petit arbuste se reconnaît à son feuillage persistant en formes d’aiguilles vertes et à ses fleurs violacées, allant du bleu pâle au lilas.

 

Sources externes

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-237-romarin-rosmarinus-officinalis.html

https://www.mnhn.fr/fr/collections/ensembles-collections/collections-vivantes/jardin-plantes/romarin 

https://www.universalis.fr/encyclopedie/romarin/ 

https://www.plantes-et-sante.fr/articles/jardin-medicinal/1930-le-romarin-gardien-de-la-memoire

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HuilesEssentielles/Fiche.aspx?doc=huile-essentielle-romarin-cineole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.