La Distillation du mois  : Le Pin sylvestre !

La Distillation du mois : Le Pin sylvestre !

QUESTION ÉTYMOLOGIE

Pinus sylvestris : que signifie “sylvestris”en latin ?

A/ sauvage

B/ qui est lié à la forêt

C/ vient de Sylvestre 1er, pape de l’Eglise Catholique au IVe siècle après Jésus-Christ, sous le règne de l’Empereur Constantin.

Voir la réponse

Côté Histoire

Le Pin sylvestre, Pinus Sylvestris, est un arbre que l’on peut voir partout en Europe et ce depuis des siècles. Il est aussi appelé Pin du nord. Et comme tous les pins, il s’installe vite dans les espaces vides.

En 2020, c’est d’ailleurs lui qui a été élu Arbre européen de l’Année. Il s’agit plus précisément du  Gardien du village inondé en République Tchèque. Dans la région de Vysočina, voilà 350 ans que ce Pin Sylvestre surplombe le village noyé de Chudobin, village disparu suite à la construction d’un barrage.

D’après la légende racontée par les habitants, un démon s’installerait chaque nuit sous l’arbre pour jouer du violon. Une référence aux sons qui résonnent dans la vallée. Sons qui s’expliquent plus raisonnablement par le souffle du vent…

Ce pin est non seulement un point de repère important dans cette vallée. Et c’est aussi un exemple impressionnant de haute résistance au changement climatique et à l’impact humain.

De façon pratique, comment cet arbre est transformé par l’homme depuis tant de siècles ? Il est surtout utilisé pour la charpente, la menuiserie intérieure et extérieure. Et également comme matière première de pâte à papier.

Côté Distillation

Peut-être le saviez-vous déjà ? Il y a une grande différence entre la distillation des rameaux à aiguilles et la distillation de la résine, aussi appelée gemme. Il est possible de lire sur internet que le pin fournit aussi de l’essence de térébenthine et de la colophane. Certes oui, mais pas n’importe quel pin !

Comme le mois dernier avec le génévrier cade et le génévrier commun, il est essentiel encore une fois de bien faire la différence entre le Pin sylvestre et le Pin maritime, entre les différentes matières produites et leurs usages.

A la Distillerie Bel Air, nous vous proposons de lHuile essentielle de Pin sylvestre, obtenue à la suite de la distillation des rameaux à aiguilles du Pin sylvestre. Les rameaux sont récoltés, lors de ce qu’on appelle la “cueillette sauvage”, c’est-à-dire une récolte visant à prélever dans la nature tout ou partie de certaines plantes sauvages, en étant attentif à la quantité prélevée et en respectant le biotope environnant.
Puis les vases de l’alambic sont remplis de ces rameaux, toujours le mieux tassés possible pour éviter tout phénomène d’hydrolyse*. A la sortie de l’alambic, le distillat passera dans l’essencier ou vase florentin et l’huile essentielle de pin sera séparée de l’hydrolat.

Vous voulez en savoir plus sur ses vertus thérapeutiques ? L’AromaGuide vous attend avec impatience : retrouvez ici la fiche AromaGuide de l’Huile essentielle de Pin Sylvestre

Quant au Pin maritime, c’est sa résine qui sera récoltée. A ne pas confondre avec la sève ! La résine est fabriquée par l’arbre pour cicatriser ou se protéger de prédateurs invasifs. De la distillation de la résine de Pin maritime, on extraira en effet l’essence de térébenthine et la colophane.

Sachez d’ailleurs que seul le Pin maritime produit le type de térébenthine exploitable à des fins industrielles. La colophane, quant à elle, est bien connue par les musiciens. Enduite sur les cordes des violons, elle permet une meilleure vibration. Sans colophane, l’archet ne ferait que glisser sur les cordes, le son serait presque inexistant. Et certainement pas aussi riche que lorsque la colophane offre au crin de l’archet un aspect rugueux. Ce sont en effet ces rugosités qui viennent tirer les cordes, comme les doigts du guitariste tirent sur les cordes de la guitare.

Côté Boutique

Vous pouvez commander directement votre flacon d’huile essentielle de Pin sylvestre sur notre boutique en ligne ou en venant à la Distillerie !

Côté Botanique

Son nom complet est Pinus Sylvestris. Il s’agit d’un arbre de la famille des Pinacées. Le Pin sylvestre est présent à travers toute l’Europe, de l’Espagne à la Scandinavie. On le trouve également plus loin à l’est et oui, jusqu’en Sibérie ! Son “caractère facile” fait de lui un arbre très utilisé pour le reboisement depuis plusieurs siècles. En effet, il peut pousser en bon voisinage avec un grand nombre d’espèces différentes. Ayant besoin de beaucoup de luminosité, il se hissera vers le haut si nécessaire !

Il peut monter jusque 35, voire 40 mètres de hauteur et vivre deux ou trois siècles sans souci. C’est un arbre dit persistant se débrouillant très bien tout seul, même dans des sols pauvres. Il est mieux habitué aux écarts de températures que le Pin maritime, qui lui, préfèrera les climats tempérés. De fait, cela lui donne une meilleure résistances aux différences thermiques. Par ailleurs, sa croissance va lui apporter un fil plus droit. En résulte une meilleure stabilité et durabilité. Ce qui en fait un bois de prédilection pour la charpente, la menuiserie intérieure et extérieure.

Le Pin sylvestre se remarque à l’éclat de son écorce lamellée ocre-rouge clair à rousse, et à la beauté de son feuillage bleuté. D’où vient cette couleur si particulière ? Tout simplement de son âge, plus un pin sera vieux plus son écorce évoluera du gris vers ce brun orangé. Le tronc est droit et cylindrique, exempt de branches jusqu’à environ 10 mètres. On parle de feuillage, ou plus précisément d’aiguilles. Celles-ci sont assez courtes et groupées par deux, mesurant de 4 à 7 cm. Comme la plupart des conifères, cette espèce est monoïque, c’est-à-dire avec des cônes mâles et femelles distincts mais présents sur le même individu.

Et tout à côté le bonheur

Le bonheur avec les yeux cernés

Le bonheur avec des aiguilles de pin dans le dos

Le bonheur qui ne pense à rien

Extrait de Presque de Jacques Prévert**

 

*Extrait du poème “Presque” de Jacques Prévert présenté dans le recueil “Paroles”, édité pour la première fois en 1946 aux Editions du Point du jour

**Destruction d’une substance chimique par l’eau. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/hydrolyse/40838

Sources

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/113703

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-925-pin-sylvestre-pinus-sylvestris-bourgeons-aromatiques.html

http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/arbres/resineux/20071025-082238-765491/@@index.html

https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/botanique-pin-sylvestre-8666/

https://www.rustica.fr/arbres-et-arbustes/pin-sylvestre-pinus-sylvestris,5128.html

https://www.gemme-la-foret.fr/index.html

https://www.treeoftheyear.org/Previous-Years/2020/Chudobinska-borovice

https://www.lumni.fr/video/presque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.